Eddy Baillifard premier ambassadeur du Raclette du Valais AOP

L’Interprofession Raclette du Valais AOP a conféré officiellement le titre d'ambassadeur à Eddy Baillifard.
18 nov. 2021, 18:00
/ Màj. le 18 nov. 2021 à 18:05
Le président de l’Interprofession Raclette du Valais AOP, Thomas Egger, et le directeur Urs Guntern entourent l’expert-fromager Jean-Paul Probst qui prend sa retraite après avoir contribué à augmenter la qualité du Raclette valaisan et «l’ambassadeur» Eddy Baillifard.

Qui mieux qu’Eddy Baillifard pour incarner les vertus du fromage à raclette valaisan? Réunis en assemblée ordinaire, les délégués de l’Interprofession Raclette du Valais AOP (IPR) ont logiquement nommé le Bagnard comme premier «ambassadeur du Raclette du Valais AOP».

Thomas Egger confirmé à la présidence

L’interprofession a tenu ainsi à honorer son vice-président sortant. «Par son engagement en Suisse et à l’étranger, Eddy Baillifard a largement contribué à la bonne image et à la promotion du Raclette du Valais AOP», souligne le président Thomas Egger.

Pour respecter la limitation des mandats, Eddy Baillifard doit en effet se retirer tout comme quatre autres membres du conseil d’administration, à savoir Roman Arnold, Martin Michellod, Max Stalder et Alexander Walker.

Pour les remplacer, l’assemblée a nommé Emmanuel Coppey, Laurent Ecœur, Fabian Lengen, Andreas Wegmüller et Nicolas Walker tout en confirmant Thomas Egger, Ivan Eyholzer, Francis Guigoz, Frédéric Métrailler et Marius Pannatier dans leurs fonctions. Thomas Egger a en outre été confirmé à la présidence pour une nouvelle période de quatre ans.

Nouvelle cotisation en attente

C’est cette équipe remaniée qui sera chargée de relever de sacrés défis après des derniers mois placés sous le signe de la pandémie. La branche fromagère du Valais a en effet été touchée par les marchés turbulents et les événements imprévisibles liés au Covid en 2020.

«Heureusement, la demande pour les fromages a augmenté dans le commerce de détail, surtout durant le confinement, ce qui a permis de compenser en partie les pertes dues à la fermeture des établissements de restauration», souligne le directeur Urs Guntern.

Il n’en reste pas moins que dans le cadre de la stratégie 2021-2024, le comité cherche des ressources financières supplémentaires afin d’assurer le fonctionnement d’une interprofession forte et d’une promotion à long terme. La proposition de prélever une nouvelle cotisation de promotion sur le Raclette du Valais AOP a ainsi été évoquée mais reviendra sur le tapis lors d’une prochaine assemblée des délégués.


par Pascal Guex