Réservé aux abonnés

Du sacre de l'humagne bio aux difficultés financières de Provins

Le rédacteur en chef du Nouvelliste Vincent Fragnière consacre sa chronique "Dans le rétro" à l'actualité de la viticulture très riche cette semaine. En attendant l'assemblée générale de Provins jeudi.
07 déc. 2019, 05:30 / Màj. le 07 déc. 2019 à 05:30
Vincent Fragniere, rédacteur en chef du Nouvelliste.     Sabine Papilloud/Le Nouvelliste

En 2019, le meilleur vin du canton est une humagne bio de Leytron. Les Etoiles du Valais l’ont consacrée mardi à Berne. Elle sera l’emblème valaisan pour la promotion des vins suisses en 2020 et surtout elle tord le cou aux préjugés qui refusent d’allier bio et vin de très haute qualité. Dans quelques années, le vin bio sera même de plus en plus la norme et le Valais viticole doit poursuivre cette mue. D’ailleurs, sur les huit Etoiles du Valais 2019, deux sont bios.

En savoir plus : Les huit étoiles...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois