Des films dénoncent la discrimination des personnes handicapées

Cinq étudiants de la HES-SO de Sierre ont tourné des courts-métrages dénonçant la discrimination des personnes handicapées. Des outils pour inciter la Suisse à signer la convention de l'ONU relative aux droits de la personne handicapée.
07 août 2015, 11:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Ici, lors du tournage de l'un des courts-métrages mettant en scène une pièce de théâtre jouée uniquement en langage des signes. La spectactrice valide en perd tous ses repères.

Cinq étudiants de la HES-SO en filière sociale - Sabrina Ianniello, Alice Berthod, Nathalie Théoduloz, Allan Meillier et Morgane Nicolo –, ont tourné trois courts-métrages plongeant une personne valide dans un milieu où elle se sent «différente» des autres. Des films qui serviront à faire du lobbying à Berne pour inciter la Suisse à signer la Connvetion des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. «Nous avons d’ailleurs été sponsorisés aussi par l’organisme Egalité et handicap», explique Sabrina Ianniello. Les trois films seront également diffusés publiquement ce samedi 2 mars à 14 heures à la HES-SO de Sierre.

Les courts-métrages mettent en scène une personne valide dans un milieu où les personnes handicapées sont « la norme ». L’un des films montre ainsi une jeune femme dans un bar où ne se trouvent que des personnes sur chaise roulante. «Elle ne peut donc pas s’asseoir; elle ne trouve pas sa place et se sent exclue», raconte Sabrina Ianniello. Le deuxième court-métrage se passe dans un théâtre où les comédiens ne jouent qu'en langage des signes. Là aussi, la personne valide se sent perdue. Le troisième film se passe dans une bibliothèque où tous les livres sont écrits en braille. «Nous avons utilisé l’ironie qui demeure un outil pertinent à nos yeux, puisqu’elle dédramatise les situations de discrimination et bannit le sentiment de pitié que la population ressent souvent vis-à-vis des personnes invalides», souligne Sabrina Ianniello.

Infos sur la page "Mouvi'Cap" sur Facebook.