Réservé aux abonnés

Des buissons dans les vignes valaisannes pour favoriser la biodiversité

Des dizaines de vignerons valaisans ont planté haies, buissons ou petits arbres sur leurs parcelles pour favoriser le retour d’espèces menacées comme l’alouette lulu ou le bruant zizi.
17 nov. 2020, 17:30 / Màj. le 17 nov. 2020 à 17:30
Des vignerons valaisans ont accepté de sacrifier quelques ceps pour planter buissons et haies. Ici, Renaud Favre, de la cave Sélection Excelsus, et Franz Steffen, ingénieur environnemental à la Station ornithologique de Sempach.

Les vignobles de Chamoson et de Leytron ont commencé leur mue. Par petites touches. «En 2019 et 2020, ce sont près de 200 arbres et plus de 1800 buissons qui ont été plantés en lieu et place de ceps pour favoriser le retour et le développement d’espèces rares comme l’alouette lulu, le bruant zizi et autres papillons», détaille Franz Steffen, ingénieur environnemental auprès de la Station ornithologique suisse.

Un bruant zizi. Photo Ralph Martin

 

120 hectares d&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois