Réservé aux abonnés

De plus en plus de Valaisans recourent au suicide assisté

L’association EXIT enregistre de plus en plus de demandes des Valaisans, au sein des personnes âgées notamment. La moitié des homes du canton interdisent cependant cette pratique dans leurs murs. Des députés veulent inscrire la liberté individuelle dans la révision de la loi sur la santé en cours de préparation.
09 janv. 2019, 05:31 / Màj. le 09 janv. 2019 à 05:31
Les homes valaisans sont partagés sur la question du suicide assisté.

Les demandes de suicide assisté ne cessent d’augmenter en Valais. En 2017, cinquante personnes y ont fait appel dans le canton contre vingt-deux en 2015. En parallèle, le nombre de membres valaisans de l’association EXIT est aussi en augmentation, passant de 1981 personnes en 2015 à 2577 en 2017. Autre constat: ce sont les personnes âgées qui sont les plus nombreuses à vouloir y faire recours.

Seulement, le Valais est très divisé sur la question. Les cinquante-deux EMS du canton par exemple sont partagés et n’ap...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois