Réservé aux abonnés

De 70 000 à 220 000 francs, ce que gagnent les présidents des nouvelles communes valaisannes

Les exécutifs des nouvelles communes de Martigny, de Val de Bagnes et de Noble Contrée se sont fixés des salaires qui viennent d’être validés par les législatifs. L’occasion de constater qu’en Entremont, la rémunération du président, qui s’inscrit dans la continuité de celle de son prédécesseur, dépasse celle de la plupart des villes du canton. Décryptage.
03 mars 2021, 05:30 / Màj. le 03 mars 2021 à 05:30
Christophe Maret (Val de Bagnes) touche annuellement 220 000 francs, Stéphane Ganzer (Noble Contrée) 70 000 francs et Anne-Laure Couchepin-Vouilloz (Martigny) 144 000 francs.

Qui dit nouvelle commune dit première fixation du salaire des élus. A Val de Bagnes mercredi dernier, le Conseil général a validé, dans le cadre du budget, la décision du Conseil communal, compétent pour statuer sur sa rémunération. Résultat: le président PLR Christophe Maret touchera 220 000 francs par an pour un 100%, contre 54 000 francs pour le vice-président et 48 000 francs pour les conseillers à 40%.

A lire aussi : Ça gagne combien, un conseiller communal valaisan? (21 f&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an