Réservé aux abonnés

Coronavirus: nos élus valaisans hors du Parlement, mais au cœur de la crise

Dans l’agenda parlementaire, il est écrit session extraordinaire. A juste titre. Sur la forme, c’est un renversement. Sur le fond, les élus débattent de montants vertigineux. Tour d’horizon des principaux enjeux avec la délégation valaisanne.
06 mai 2020, 18:30 / Màj. le 06 mai 2020 à 20:23
De gauche à droite, Benjamin Roduit, Mathias Reynard, Marianne Maret, Sidney Kamerzin, Jean Luc-Addor, Franz Ruppen, Beat Rieder, Christophe Clivaz, Philipp Matthias Bregy, Philippe Nantermod.

«Aseptisé», «impersonnel», «froid». Le cadre est singulier, le contexte inédit. Disséminés dans une vaste salle de 5200 mètres carrés, les élus fédéraux signent, depuis lundi, un retour aux affaires historique. Isolés derrière des bureaux individuels, les élus revoient la copie du Conseil fédéral, seul maître à bord depuis mars dernier. Le tout, dans un calme où la distance a crucifié l’habituel brouhaha parlementaire.

En t&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois