Conseil national: 3 Valaisans parmi les constructeurs de ponts

Mathias Reynard, Benjamin Roduit et Christophe Clivaz figurent parmi les dix conseillers nationaux scellant le plus d’alliances interpartis à Berne.
26 août 2021, 16:00
/ Màj. le 27 août 2021 à 10:40
conseil national

Trois Valaisans figurent dans le top 10 des conseillers nationaux qui forgent le plus d’alliances entre les partis, un classement établi par les journaux du groupe CH Media.

Ces trois bâtisseurs de ponts valaisans sont Mathias Reynard (PS) – devenu conseiller d’Etat depuis –, Benjamin Roduit (PDC/Le Centre) et Christophe Clivaz (Vert), respectivement 5e, 9e et 10e.

Les conseillers nationaux figurant dans le top 10 du classement de CH Media au sommet duquel se trouve l’évangéliste zurichois Nik Gugger. © Photos Keystone

Des soutiens interpartis

Leur particularité est d’aller chercher des cosignataires d’autres partis lorsqu’ils soumettent un texte au Conseil national.

Ainsi, par exemple, lorsque Benjamin Roduit dépose un texte pour une mise aux enchères des contingents des vins importés, son initiative parlementaire est cosignée par son collègue de parti Philipp-Matthias Bregy, mais aussi par le socialiste Emmanuel Amoos, le PLR vaudois Frédéric Borloz et les verts Daniel Brélaz et Christophe Clivaz.

De son côté, lorsque Christophe Clivaz dépose sa motion sur le financement des organisations œuvrant en faveur de la santé mentale, la prévention du suicide et la lutte contre les violences, il obtient la cosignature de Mathias Reynard, mais aussi des UDC Jean-Luc Addor et Céline Amaudruz, de la PLR Isabelle Moret et de… Benjamin Roduit.

Le but de l’opération est de montrer que l’idée défendue dépasse les frontières partisanes et qu’elle bénéficie d’un large soutien. Pour un parlementaire, il est plus facile de voter en faveur d’un texte cosigné par des élus représentant un large éventail de l’échiquier politique que s’il était issu d’une seule fraction.

par Jean-Yves Gabbud