Concerts, théâtre, expos, festival... et si on sortait ce week-end?

Malgré la venue du froid, les activité culturelles de fin de semaine sont encore nombreuses en Valais. Florilège.
17 nov. 2021, 20:00
/ Màj. le 17 nov. 2021 à 20:00
Adriano Koch se produira à la ferme-asile à Sion samedi soir.

Monthey: Hik et Nunk, quatrième du nom...

Le Festival itinérant des cultures actuelles Hik et Nunk dévoile son programme. Pour cette quatrième édition, le festival propose une programmation «locale» dans les commerces, cafés et lieux emblématiques de la ville de Monthey. Une quarantaine d’artistes pour plus de vingt projets prendront part à cette manifestation gratuite à la programmation diversifiée: concerts, danse, théâtre, performances audacieuses et installations décoiffantes attendent le public. 




La manifestation fait la part belle à la richesse et à l’effervescence artistique qui existent à Monthey et à ses alentours. La programmation comporte ainsi pour une grande partie des propositions d’artistes montheysans ou de la région: David Cooper, Béatrice Berrut, Franco Mento, Cédric Raccio, Jean-Louis Droz, Lionel Fournier et Sophie De Guérines, CocoonDance, Karine Barman, Pascal Rinaldi, Forma, Mali Van Valenberg et Laure Coutaz pour n’en citer que quelques-uns. 

Du hip-hop à la danse contemporaine, en passant par de courtes pièces de théâtre, propositions littéraires, humoristiques et musicales, la programmation se veut variée et insolite pour plaire au plus grand nombre. 

Le festival sera aussi l’occasion de remettre le prix culturel 2020 à l’artiste et musicien Franco Mento, lors d’une cérémonie qui aura lieu le samedi 20 novembre à 13 h 15 dans les locaux de Monthey Tourisme. 

La cérémonie, repoussée d’une année en raison du contexte sanitaire, se tiendra en présence de Stéphane Coppey, président de la ville de Monthey. 

Depuis trois ans maintenant, un prix culturel est décerné chaque année à une personnalité artistique professionnelle établie, originaire ou active à Monthey. Une affaire à suivre de très près.


Infos pratiques

Monthey, vendredi 19 novembre dès 18 heures, samedi 20novembre dès 10 heures. Programme complet sur www.hiketnunk.ch


Sion: mélange de genres




Fin 2019, «The Echoes of Django» réunit huit musiciens originaires de Suisse et de France dans le cadre d’une résidence à Lausanne. Ensemble ils créent le projet Nymphéas qui vise à faire revivre de manière originale la musique de Django Reinhardt à travers son propre engouement pour la musique classique et les compositeurs de son époque. Pour ce faire, le trio de jazz fait appel au trompettiste et arrangeur Theo Kaiser ainsi qu’au quatuor à cordes du violoniste Vincent Millioud. Django était fasciné par le travail de ses contemporains et rêvait de mêler les compositions orchestrales au son et au rythme de sa guitare… 


Infos pratiques

Théâtre Alizé, dimanche 21 novembre à 17 et 19 heures. Pass Covid demandé. Réservations au 078 728 00 56 ou sur reservation@alize-theatre.ch


Sion: l’échelle du paradis et les nuages d’inconnaissance


@DR


Pour sa dernière exposition de l’année, la galerie Grande Fontaine a ouvert ses portes à Vincent Fournier. Ancien footballeur professionnel et diplômé de l’ECAL, ce dernier troque, en 1992, ses crampons pour des peinceaux et, dès 1993, commence à exposer son travail. 

Chrétien convaincu, sa foi se retrouve dans ses œuvres, comme l’observe Jean-Daniel Coudray sur le site internet du peintre: «Vincent Fournier est à la croisée de deux voies. Profondément croyant, admirateur passionné du Christ, il se veut rattaché à la tradition de tous ceux qui, à travers les siècles, ont essayé de rendre témoignage de la Présence Incarnée... Mais il est aussi un créateur profondément impliqué dans une histoire moderne qui, depuis un siècle, a essayé de s’éloigner de toute représentation figurative…»

Au sujet de son exposition, Vincent Fournier déclare: «Le monde est le reflet du ciel, la vie un reflet de l’éternité et, entre ces deux mondes, juste une horizontale.» 


Infos pratiques

Galerie Grande Fontaine, du samedi 20 novembre au samedi 18 décembre. Vernissage le samedi 20 novembre de 16 à 19 heures. Horaires sur www.galerie-grande-fontaine.com


Sion: Superwurm au Petithéâtre


@DR


Carine Pousaz et Jennifer Skolovski, de la compagnie Digestif, mettent en scène un héros du recyclage. Avec Superwurm, elles abordent un sujet d’actualité: l’écologie.

Elles compilent du contenu documentaire sur les lombrics et l’intègrent à un théâtre d’objets et de mouvement. Le jeune public (à partir de 3 ans) est intégré dans l’action: danser avec le Superwurm, le nourrir, ou être un ver soi-même et creuser des tunnels, précise un communiqué.

Les vidéos de Simon César Forclaz, mélangeant des images réelles et animées, et les atmosphères musicales de Xavier Moillen dépeignent et complètent le monde du ver de terre, permettant au public de se plonger dans les processus enchanteurs de la nature. 


Infos pratiques

Petithéâtre, mardi 23 novembre à 16 heures, dimanche 28 novembre à 14 h 30 et 17 heures. Billets sur place. 

Réservations sur www.etickets.infomaniak.com/


Martigny: la guitare à l'honneur




Musique côté jardin vous propose de regagner enfin  les bords de la Dranse. Ainsi, la Fondation Louis Moret et l’HEMU Valais-Wallis annoncent la reprise de leur 8e saison avec un concert de merveilleux guitaristes – Monica Torti et Nelson Javet et la classe de George Vassilev, le célèbre virtuose de la guitare dont les récompenses ne se comptent plus et qui, depuis 2001, dirige la classe de guitare de l’HEMU, site de Sion.


Infos pratiques

 Fondation Louis Moret, dimanche 21 novembre à 11 heures. Entrée libre, chapeau à la sortie. Certificat Covid obligatoire.


Sion: Francis Perrin en famille


@DR


ContheyShow, dans le cadre de sa démarche intergénérationelle «Au théâtre cet après-midi», présente «L’école des femmes», une des plus célèbres comédies de Molière. 

Mise en scène aujourd’hui par Francis Perrin et qu’il joue avec sa famille – Gersende Perrin, son épouse, Clarisse Perrin, sa fille, et Louis Perrin, son fils –, «L’école des femmes» reste toujours d’actualité quatre siècles après la naissance de son auteur. Cette farce comique, avec quiproquos et sous-entendus grivois, est aussi une réflexion sur l’émancipation de la femme. «Le comique singulier de la pièce et la réflexion de l’émancipation de la femme se mêlent aux multiples rebondissements pour aboutir au triomphe de l’amour», commente Francis Perrin, acteur et metteur en scène qui souligne «l’immense bonheur de jouer ce chef-d’œuvre avec ma famille».

Conscient des difficultés rencontrées par un bon nombre d’aînées et d’aînés pour assister en soirée à des représentations théâtrales ContheyShow propose ainsi des représentations en après-midi et en semaine.


Infos pratiques

Salle polyvalente de Conthey, jeudi 18 novembre à 15 et 20 heures. Billets sur www.contheyshow.ch


Sierre: Faustine Moret nourrit de peinture son univers déjanté dans une nouvelle création rock'n'roll


@DR


Faustine Moret a sacrifié sa longue toison pour sa nouvelle création «To my dead mother & sister» dont la première aura lieu jeudi soir au TLH-Sierre. Coupe au bol, cheveux platine, la danseuse et chorégraphe de Martigny se mouvra dans un gigantesque monochrome imaginé par son ami, le peintre chablaisien Sylvain Croci-Torti. Une première collaboration artistique suscitée par le confinement et qui connaîtra un deuxième épisode à la Ferme-Asile de Sion début 2023. 

Des arts qui se fécondent

«C’est la rencontre entre deux univers, la danse et les arts plastiques. Mais ici les rôles sont inversés. Ce n’est pas la danseuse qui sert de modèle au peintre mais le peintre qui se calque sur elle», dévoile la fondatrice de la Compagnie du 17 juin. Sans trop déflorer le contenu de ce spectacle à la joyeuse exubérance dans la forme mais profond dans son propos , on peut dire que le décor conçu comme un puzzle géant de 68 pièces est un élément central. «Les différentes formes découpées rentrent dans mon univers. Et chacune peut revêtir plusieurs significations.»

Une ode à l’être vivant

L’interprète joue de cette polysémie pour questionner les rapports homme-femme, les rapports de pouvoir, la notion de famille et celle de transmission. Des thématiques d’actualité qui trament le travail de Faustine Moret, c’était déjà le cas dans son premier spectacle «Gabriella 2021» créé à la belle Usine de Fully. «Mais ici j’ai l’impression de brasser une couche encore plus profonde», relève l’artiste diplômée de l’Accademia Teatro Dimitri. Peut-on parler de création «féministe»? «Ça dépend dans quel sens on utilise cet adjectif . Mais plus globalement, cette création est une invitation à être ce que l’on est, au-delà des codes et des genres.» 

La femme traquée

Pendant plus d’une heure, la danseuse célèbre l’énergie pure de la vie, cette énergie du vivant qui se déploie pleinement et sans ambiguïté dans le règne animal. D’où des références récurrentes aux bêtes. La métaphore cynégétique est aussi filée à propos de la femme assimilée à une proie chassée. 

Gare toutefois à ne pas trop vouloir intellectualiser. «Il faut se laisser voyager entre les images», conseille Faustine Moret au spectateur. Cette admiratrice de Magritte, adepte de l’écriture automatique pratiquée par les surréalistes, invite à voguer au fil des sensations et impressions se dégageant de la scène. Premier embarquement ce jeudi soir à 19 heures.


Infos pratiques

«To my dead mother & sister», jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 novembre à 19 heures. Puis les 25,  26 et 27 novembre à 19 heures au TLH-Sierre. Réservations sur www.tlh-sierre.ch


Grône: «Balade amoureuse»


@DR


 L’ensemble vocal Sierrénade vous convie à une prestation de qualité dimanche à Grône et propose «Balade amoureuse», un concert qui aborde le sentiment amoureux à travers plusieurs compositeurs. De Lassus à Brahms, de Monteverdi aux mélodies populaires, de Passereau à Orff, du Brésil à l’Irlande, ces différents aspects de l’amour vont être évoqués de façon variée par l’ensemble vocal.

La jeune soprano haut-valaisanne Magdalena Stec ajoutera la fraîcheur et la musicalité de sa voix dans des pièces anglaises et espagnoles accompagnées à la guitare.

Cerise sur le gâteau, le «Concierto Juglar» de Bernardo Julia marquera la nouvelle collaboration de Sierrénade avec George Vassilev, merveilleux guitariste qui avait subjugué le public lors du programme «Te quiero » en 2018.


Infos pratiques

Salle Recto-Verso, dimanche 21 novembre à 17 heures. Réservations sur www.sierrenade.ch


Sion: piano à queue et ordinateur




Adriano Koch, qui va se produire ce samedi à la Ferme-Asile, crée une musique sans frontières ni contraintes. Sur scène, il mélange piano acoustique et instruments électroniques, ce qui lui permet de créer une performance riche et visuelle, de se libérer des étiquettes restrictives de la musique classique et de s’ouvrir à un public plus large.

Inspirations diverses et variées

L’écoute d’artistes de cultures et d’horizons divers tels que Tigran Hamasyan, Avishai Cohen, Erik Satie, Shai Maestro, Jon Hopkins ou Bon Iver a également exercé une influence importante sur sa musique et lui a permis d’intégrer leurs couleurs à son vocabulaire. Ses inspirations puisent donc dans tous les styles: musique classique, jazz, électro ou musique du Moyen-Orient.

Un public bigarré

Il parvient à réunir des publics qui ne se rencontreraient pas habituellement: des auditeurs de musique classique, de jazz et de musique électronique. Une belle performance.


Infos pratiques

 Ferme-Asile, samedi 20 novembre à 21 heures. Billets sur www.etickets.infomaniak.com/












 


par Xavier Duroux,Sarah Wicky