Réservé aux abonnés

Saint-Maurice: Patricia Lafarge remet le Café de la Gare après trente-cinq ans de service

C’est le cœur léger que la patronne remet les clés de son Café de la Gare à Saint-Maurice, un établissement qui a multiplié les distinctions. Après trente-cinq ans de loyaux services, elle a vu le métier de restauratrice changer drastiquement. Rencontre.
13 juil. 2021, 18:00 / Màj. le 13 juil. 2021 à 18:00
Patricia Lafarge est à la retraite depuis fin juin: «J’ai toujours rêvé d’aller au festival Poésie en arrosoir, dans le canton de Neuchâtel. J’ai enfin le temps.»

Patricia Lafarge a le sourire aux lèvres. Elle a pris sa retraite fin juin, après quarante ans de carrière comme patronne de restaurant. Devant la majestueuse bâtisse de 1906, qui abritait il y a encore quelques jours le Café de la Gare, l’enseigne n’affiche plus son patronyme. «On vient de l’effacer», souffle-t-elle.

Une entrepreneuse sûre de ses choix

Formée en école de commerce à Lausanne, Patricia Lafarge n’a jamais voulu travailler derrière un bureau. «Le monde de l&rsq...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois