Réservé aux abonnés

Saïda Keller-Messahli: «En Valais, il y a des mosquées albanaises extrêmement radicales»

Intervenante lors du forum sécurité Chablais organisé vendredi à Champéry par l’académie de police de Savatan, Saïda Keller-Messahli a écrit un ouvrage intitulé «La Suisse, plaque tournante islamiste». Le titre en dit long sur sa vision de cette religion dans notre pays. Parfois controversée, elle préside également le Forum pour un islam progressiste.
12 nov. 2018, 08:04 / Màj. le 08 nov. 2018 à 14:51
Les positions défendues par Saïda Keller-Messahli peuvent parfois la mettre en danger.

Saïda Keller-Messahli, votre livre décrit la Suisse comme une plaque tournante de l’islamisme. Y sommes-nous en sécurité?

Oui, nous y sommes. Mais il faut garder à l’esprit qu’il y a de nombreuses mosquées en Suisse dans lesquelles on tient un discours extrémiste qui impacte certains musulmans vivant en Suisse. Par exemple, actuellement, le pays compte 90 djihadistes partis à l’étranger. Donc cette sécurité n’est pas garantie à 100%.

Comment cette menace se présente...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois