Portes du Soleil: des actionnaires veulent en savoir plus sur le dépassement budgétaire de la retenue collinaire

Une poignée d’actionnaires de TéléChampéry-Les Crosets a exigé un contrôle spécial par voie judiciaire des coûts liés aux travaux de la retenue collinaire. Bien qu’il trouve cette méthode surprenante, le conseil d’administration de la société dit vouloir totalement collaborer.
08 avr. 2020, 07:00
/ Màj. le 08 avr. 2020 à 07:00
Quelques actionnaires demandent des explications quant au dépassement du budget initial des travaux de la retenue collinaire aux Crosets.

«Nous voulons savoir où se situe la société avant de s’aventurer dans une fusion et de nouveaux investissements.» Cette actionnaire de TéléChampéry-Les Crosets Portes du Soleil (TCCPS), qui souhaite rester anonyme, résume avec ces quelques mots la démarche entreprise le 23 janvier dernier. A cette date, un petit groupe composé de sept actionnaires de TCCPS dépose par l’entremise de leur avocat, Maître Aba Neeman, une requête en justice.

Des questions restées sans réponse 

Ils demandent alors qu’un contrôleur spécial soit désigné par le juge du Tribunal cantonal afin de faire la lumière sur les coûts de réalisation de la retenue collinaire au lac de Chaudron. «Nous n’avons pas obtenu les réponses à nos questions lors de la dernière assemblée générale (ndlr: qui a eu lieu le 25 octobre 2019). Nous n’avions alors pas d’autres choix que de passer par ce contrôle spécial. C’est neutre et professionnel.»

A lire aussi : Après les canons, la compensation écologique (26.08.2019)

Le conseil d’administration s’est dit «interloqué» par la démarche. «Dans un premier temps, cette requête nous est évidemment parue dénuée de tout fondement, d’autant plus que les réponses à ces questions avaient déjà été formulées, publiées ou exposées dans les rapports de gestion et les documents de fusion», réagit Enrique Caballero, président de TCCPS et de Portes du Soleil Suisse (PDS-CH).

Un dépassement qui ne passe pas

Pour rappel, les travaux de la retenue collinaire aux Crosets, qui permet d’enneiger le domaine skiable en deux jours, ont été réalisés en grande partie en 2018 et 2019. Un projet présenté comme «le chantier du siècle» par TCCPS avec 10,7 millions budgétés. Mais le budget initial a été largement dépassé, créant ainsi des crispations auprès de quelques actionnaires. Enrique Caballero s’en explique: «Plusieurs sondages géologiques réalisés par un bureau spécialisé sont passés à côté de secteurs compliqués. Des surcoûts importants ont été nécessaires par la suite pour rendre le terrain approprié.»

Pour quelques actionnaires, cette explication ne suffit pas. «Nous devons connaître le montant de ce dépassement budgétaire et procéder à une analyse financière complète de la société avant de se lancer dans d’autres investissements», réagit l’actionnaire de TCCPS. 

La fusion reste la priorité

Le conseil d’administration dit avoir pris acte de cette requête et s’y pliera sans restriction. «Nous souhaitons une totale transparence de ces éléments qui seront donnés à l’ensemble des actionnaires», précise le président. A ce propos, une communication plus proactive a été mise en place. Une newsletter sera régulièrement envoyée aux actionnaires afin de les tenir informés de la situation. «Nous espérons simplement que ce contrôle spécial pourra se réaliser rapidement car le projet de fusion est toujours notre priorité No 1 et nous souhaitons qu’il aboutisse dans les plus brefs délais.»

 

A lire aussi : Pierre-Marie Fornage quitte la présidence des Portes du Soleil (31.01.2020)

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

 


 

par Isabelle Gay