Portes du Soleil : les remontées mécaniques de Champéry refusent la fusion

Les actionnaires de TéléChampéry-Les Crosets ont refusé ce vendredi la fusion avec Portes du Soleil Suisse (PDS-CH), anciennement TéléMorgins. Les pouvoirs publics avaient prévenu qu’il n’y aurait plus d’argent public sans cette fusion.
25 oct. 2019, 22:34
/ Màj. le 25 oct. 2019 à 22:39
La partie Suisse des Portes du Soleil ne parle pas encore d'une seule voix.

La décision est tombée tard ce vendredi après des débats houleux. Les actionnaires de TéléChampéry-Les Crosets refusent la fusion avec la société voisine qui gère le domaine de Morgins. «Nous devons nous calmer, nous devons respirer. Je note qu’une grande majorité des personnes présentes étaient pour», s’est exprimé le président du conseil d’administration, Pierre-Marie Fornage.

La fusion a obtenu 50,46% des voix alors que la majorité des deux tiers était nécessaire. Cette alliance était vue comme une nécessité par les pouvoirs publics qui en avaient fait une condition pour l’octroi de toute nouvelle aide financière. Le choix des actionnaires s’apparente donc à un refus de tout soutien public à l’avenir.
 

par Alexandre Beney