La réserve des Grangettes questionne ses visiteurs pour son avenir

Les habitants de Villeneuve, de Noville et de Port-Valais sont sondés actuellement sur la réserve naturelle vaudoise. La question d’un ticket d’entrée payant est posée.
29 nov. 2021, 12:00
/ Màj. le 29 nov. 2021 à 17:41
PromeneursDSC01685

«Connaissez-vous les missions de la réserve? Les règlementations en vigueur? L’importance de la préservation du site?» Depuis cet automne, un sondage sur la réserve naturelle des Grangettes (VD), lieu idéal pour la nidification d’un grand nombre d’oiseaux d’eau et des marais, est réalisé auprès de la population de Villeneuve, de Noville et de Port-Valais. 

L’enquête, mise sur pied par la HES-SO Valais-Wallis, est menée jusqu’à la mi-janvier 2022. Des étudiants de la haute école avaient également déjà recueilli sur place, durant l’été, près de 400 questionnaires individuels.

Plus de 1000 visiteurs par mois

Objectif de cette étude: connaître les habitudes de fréquentation et les attentes du public, toujours plus nombreux sur le site. «Nous avions déjà réalisé une même enquête en 2010, mais la situation a fortement évolué depuis», rappelle Olivier Epars, gestionnaire de la réserve. 

La réserve des Grangettes est un site idéal pour la nidification de nombreux oiseaux. © Fondation Grangettes

L’endroit connaît en effet un succès grandissant auprès des familles, cyclistes, professionnels de la photo ou des vacanciers. Et l’intérêt pour ce site d’importance internationale s’est évidemment accru durant la pandémie. 

Vers une entrée payante?

Selon un écocompteur installé entre septembre 2020 et janvier 2021, la réserve naturelle des Grangettes a attiré pas moins de 6000 visiteurs, soit 1200 personnes chaque mois. La tour-palissade, l’un des points d’observation du lieu, a même accueilli jusqu’à 1600 personnes mensuellement.

«Compte tenu de ces données, nous voudrions savoir s’il faut augmenter nos points d’observation, construire un centre d’accueil et d’information ou encore réaliser un sentier didactique», ajoute Olivier Epars.

La question d’un potentiel ticket d’entrée a été également soumise aux participants du sondage, dont les résultats seront connus ce printemps. 


par Isabelle Gay