Réservé aux abonnés

Cellules Poétiques: boire, ensemble, la poésie limpide de Corinna Bille

La deuxième édition du festival Cellules poétiques se centre sur l’écrivaine valaisanne. Rencontre avec trois artistes proches d’elle.
03 avr. 2019, 11:00 / Màj. le 03 avr. 2019 à 11:00
Stéphanie Lathion, Renée Chappaz Peiry et Cécile Giovannini, trois regards aspirés vers le haut, vers la clarté poétique de Corinna Bille.

L’exposition, qui se déploie dans l’espace intime de la Grange à Emile à Martigny-Bourg, s’intitule «Printemps, je te bois». Et elle dit bien l’éclosion. Le festival Cellules poétiques a choisi cette année Corinna Bille comme figure centrale. Certes, 2019 marque les 40 ans de la disparition de l’écrivaine valaisanne, mais, comme ce fut le cas pour Frida Kahlo lors du festival Lettres de soie à Mase, c’est autre chose, une autre sève, qui irrigue le programme de cette deuxième &...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois