Découvrir la vallée du Trient en jouant avec E-Campus

16 avr. 2021, 17:00
/ Màj. le 20 avr. 2021 à 15:22
La plateforme E-Campus, ludique et facile à utiliser, propose une visite virtuelle de plusieurs lieux de la région.

Découvrir les richesses de la vallée du Trient tout en s’instruisant, c’est ce que propose E-Campus. Cette plateforme interactive, lancée au printemps 2018, permet de répondre à un questionnaire en ligne, de découvrir des histoires et des anecdotes sur la vallée, d’apprendre tout en s’amusant.

Le quiz se divise en cinq thèmes: le zoo des Marécottes, le Mont-Blanc Express, le bisse du Trient, le barrage d’Emosson et le glacier du Trient. Le visiteur a ainsi l’occasion de découvrir un lieu en restant chez lui, par l’intermédiaire de devinettes, de vidéos, de cartes, d’explications ou de témoignages. Avec la possibilité de vérifier ses connaissances.

Luc Pignat, directeur de Vallée du Trient Tourisme, explique que cet outil a été beaucoup utilisé l’année dernière, durant le premier semi-confinement. Un atout pour la région, qui peut être découverte par un nouveau public, peut-être plus jeune que les touristes habitués à se rendre sur place.

Si E-Campus est accessible, gratuitement, à tout un chacun par le biais de son ordinateur, la plateforme a été créée surtout pour agrémenter les sorties scolaires. «C’est un support pédagogique pour les sorties de classes, afin de travailler avant et après les visites de notre vallée.»

Les responsables touristiques espèrent donc que l’outil E-Campus servira de plus en plus dans le milieu scolaire. Ce qui ne les empêche pas de se réjouir du succès de l’entreprise auprès du grand public. E-Campus donnera un avant-goût ludique des trésors de la vallée du Trient pour bien préparer un séjour sur place.

Ainsi se révéleront les secrets sur les animaux du zoo, les prouesses techniques du train à crémaillère, l’évolution du glacier ou l’histoire du barrage d’Emosson.

En savoir plus: Pour se rendre sur E-Campus

A lire aussi: Une plateforme en ligne part à la découverte de la vallée du Trient

par Joël Jenzer