Réservé aux abonnés

Le Manoir de Martigny interroge la mémoire dans sa nouvelle exposition

Une pandémie a forcément un retentissement. La nouvelle exposition visible au Manoir s’attache aux traces et à la trame de nos souvenirs. Dédaléenne.
27 mai 2021, 17:00 / Màj. le 27 mai 2021 à 17:00
La curatrice du Manoir Julia Taramarcaz au coeur des dessins, traces matérielles des rencontres virtuelles, du collectif romand Marie-Louise.

Dans le hall d’entrée du Manoir de la ville de Martigny, on croise Katerina Samara. L’artiste grecque est venue retendre un fil de son installation arachnéenne visible au premier étage. Rouges, bleus, jaunes, verts, les brins de tissu forment une trame chamarrée qui empêche le visiteur d’entrer dans la salle.

On observe de loin ce savant entrelacs qui a nécessité près de deux heures d’un travail minutieux. «Je brode donc je vaux» a été créée spécialement pour la...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an