Réservé aux abonnés

Littérature: "Mais des choses pareilles" de Joël Cerutti et "Moi je" de Aude Picault

Deux ouvrages rivalisent d’humour, mais sur deux terrains différents: l’un, glissant, des pistes de ski valaisannes, et l’autre, tout aussi authentique, de l’intériorité d’une artiste en formation.
09 août 2021, 17:00 / Màj. le 13 août 2021 à 14:47
Joël Cerutti et Aude Picault.

Cent pour cent fromage

Avec «Mais des choses pareilles», Joël Cerutti se range résolument du côté humour et terroir. Ce journaliste valaisan a imaginé un truculent «thriller-raclette», ce nouveau genre littéraire bien connu qui mélange action et fromage fondu. Des personnages pittoresques se partagent la couverture, et le paysage valaisan et l’armée suisse se chargent de les mettre en valeur.

Le premier, Jean-François Kamerzin, un entrepreneur mégalomane, n’oublie pas ce qu’il doi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois