Coronavirus: les bus urbains sont supprimés à Verbier

La cellule de crise de Bagnes et Vollèges a décidé de mettre un terme immédiat, ce vendredi soir, aux bus urbains de Verbier. Un service de taxis et des mouvements solidaires se chargeront des trajets de première nécessité.
20 mars 2020, 22:22
/ Màj. le 21 mars 2020 à 10:34
Les bus urbains sont supprimés et la population est appelée à ne plus se rendre en station.

Il n’y aura plus de bus urbains à Verbier. Dans une volonté de cohérence avec les décisions du conseil fédéral, la cellule de crise, constituée des conseils communaux de Bagnes et Vollèges, a pris cette décision rendue imminente ce vendredi.

«Nous nous sommes rendus compte que les mesures de distances sociales n’étaient que partiellement respectées. Nous ne pouvons pas accepter que trente personnes soient dans bus, explique Eloi Rossier, président de la commune de Bagnes. Il est de notre devoir de marquer le rappel des consignes, et nous avons choisi de le faire par une action forte.»

Des taxis et des jeunes

Un service de taxis est mis en place immédiatement pour répondre aux besoin de première nécessité. Les jeunesses de la vallée, mobilisées à bloc, peuvent aussi se charger de livrer courses, médicaments ou repas aux plus vulnérables. 

La population appelée à ne pas se rendre en station

Les autorités politiques et touristiques appellent aussi la population à ne pas se rendre en station pour le moment. Les communes maintiennent leurs vives recommandations de fermeture aux hôteliers, à tout le moins
pour l’accueil des touristes.

Enfin, elles s’associent à l’appel de la police cantonale, de l’Hôpital du Valais et des professionnels des secours qui prient de limiter au maximum les activités qui comportent un certain danger (ski de randonnée, parapente et alpinisme notamment). Ceci pour ne pas surcharger les urgences dans les hôpitaux. 

A lire aussi : Coronavirus: vers une restriction des espaces de liberté en Valais

par Agathe Seppey