Réservé aux abonnés

Après Blocher, les Français

PETER BODENMAN HOTELIER
02 août 2015, 19:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

La Lonza est le principal employeur du Haut-Valais. Quelque 2800 personnes y gagnent leur pain. De même qu'un grand nombre de sous-traitants des environs.

La Lonza est confrontée à deux problèmes. Le franc trop fort lui cause de plus en plus de difficultés. Jusqu'à présent, la Banque nationale se refuse à contrer la hausse du franc par des intérêts négatifs. Jusqu'à présent aussi, les politiciens ne s'aperçoivent tout simplement pas que le franc fort pose problème au Valais exportateur.

Juché sur ses deux atouts que sont l'industrie exportatrice et le tourisme, le Valais boumerait aujourd'hui ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an