Réservé aux abonnés

Améliorer l'image de l'ingénieur

"Trop souvent, on ne connaît ni ne reconnaît notre travail. L'ingénieur reste dans l'ombre alors qu'il construit l'avenir."
03 août 2015, 08:49
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Alfred Squaratti, président de l'Union suisse des sociétés d'ingénieurs-conseils, USIC, veut changer cette situation qui pénalise une profession pourtant essentielle pour la construction de bâtiments, mais aussi de ponts, de tunnels et autres ouvrages d'art. Il a saisi l'occasion de la 99e assemblée générale de l'association tenue récemment au Théâtre de Valère à Sion pour exposer la stratégie à venir de l'USIC: "Le temps des lamentations touche à sa fin. Voici venu celui d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois