Votations fédérales: avec un peu moins de 50%, la participation s'inscrit dans la moyenne

Un peu moins de la moitié des électeurs ont voté pour les objets de ce dimanche. Une participation qui s'inscrit dans la moyenne. En Suisse romande, la barre des 50% est dépassée dans le Valais, à Genève et dans le canton de Vaud. A Neuchâtel, la participation plafonne à quelque 44%.
07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Environ un électeur sur deux a voté sur les sujets fédéraux de ce dimanche.

Malgré une campagne parfois passionnelle, la limitation de l'immigration et l'abolition des forfaits fiscaux n'ont pas mobilisé les Suisses dimanche. Avec un peu moins de 50%, la participation aux votations fédérales s'est inscrite dans la moyenne.

Comme d'habitude, les électeurs schaffhousois, astreints au vote obligatoire, ont été les plus assidus avec 67,5% de votants. Ils sont suivis par Zoug et de Bâle-Ville qui ont enregistré des participations autour de 55%.

En Suisse romande, la barre des 50% est dépassée dans le Valais, à Genève et dans le canton de Vaud. Fribourg et Berne sont un peu en dessous alors qu'à Neuchâtel, la participation plafonne à quelque 44%. Les cantons où la population a le plus boudé les urnes sont Uri, Glaris et le Jura avec un résultat juste supérieur à 40%.

La participation était plus faible le 28 septembre (un peu plus de 47%) lorsque le peuple devait se prononcer sur une caisse maladie unique et la TVA frappant la restauration. Les scrutins fédéraux précédents avaient bien davantage mobilisé.

En mai où les Suisses étaient interrogés sur le salaire minimal, les pédophiles ou les médecins de famille mais aussi sur de nombreux sujets cantonaux, la participation avait dépassé les 55%. L'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" avait également fait voter environ autant de personnes en février.