Réservé aux abonnés

Un feu nourri contre les ventes d’armes

Outre la gauche, les Vert’libéraux, le PBD... et le PDC désapprouvent la libéralisation des exportations.
11 sept. 2018, 00:01
/ Màj. le 11 sept. 2018 à 00:01
Die Nationalraete Beat Flach, GLP-AG, Lisa Mazzone, GP-GE, und Martin Landolt, BDP-GL, von links, zeigen symbolisch die Rote Karte gegen die Lockerung der Kriegsmaterialverordnung, welche der Bundesrat vorgesehen hat, am Montag, 10. September 2018 in Bern. (KEYSTONE/Alessandro della Valle) SCHWEIZ ALLIANZ WAFFENEXPORTE

La bataille a commencé. Une large coalition a appelé hier au lancement d’une initiative populaire contre l’assouplissement des exportations d’armes. Elle cible la décision prise par le Conseil fédéral en juin, qui propose d’autoriser les ventes aux pays déchirés par la guerre civile, à la condition que le matériel ne soit pas utilisé contre la population.

Petite surprise, les opposants à cette libéralisation ne se recrutent pas qu’à gauche et parmi les antimilitaristes: au centre droit, les Vert’libéraux et le Parti bourgeois-démocratique (PBD) sont de la partie. Et ce front pourrait encore s’...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois