Tunnel du Gothard: les trains circuleront bien dès le 11 décembre

Comme prévu, les trains circuleront de manière régulière dès le 11 décembre dans le tunnel de base du Gothard. Les préparatifs pour une mise en service commerciale sont globalement en bonne voie.
29 avr. 2016, 09:00
/ Màj. le 31 mai 2016 à 08:48
D’ici au 11 décembre, l’enjeu consiste à ce que toutes les homologations soient délivrées dans les temps.

Les trains circuleront de manière régulière dans le tunnel de base du Gothard comme prévu dès le 11 décembre. Selon la délégation parlementaire de surveillance des NLFA, les préparatifs pour une mise en service commerciale sont globalement en bonne voie. Restent les travaux à mener ensuite au nord et au sud de l'ouvrage.

Jusqu'à présent, le test d'exploitation s'est déroulé à satisfaction, note la délégation dans son rapport annuel publié vendredi. Des déficits fonctionnels ont été révélés pour certaines installations (radiocommunication, système de refroidissement, portiques de maintenance mobiles, messages d'erreurs, gestion parallèle des tronçons de la ligne de contact).

Les CFF et AlpTransit Gothard ont toutefois défini les mesures nécessaires et la délégation attend d'eux qu'ils les mettent en oeuvre en temps utile. Selon elle, la mise en exploitation régulière au 11 décembre peut être considérée comme acquise.

D’ici là, l’enjeu consiste à ce que toutes les homologations soient délivrées dans les temps. Les CFF pourront compenser les éventuels retards sans mettre l'offre en péril.

Retards à prévoir

A plus long terme, des retards sont quand même à prévoir. L'interruption totale du tronçon Zoug-Arth-Goldau ne pourra pas être réalisée comme prévu en 2017/2018 à cause d'un recours devant le Tribunal administratif fédéral.

Les CFF planchent sur des alternatives. Cette situation aura des incidences sur le moment à partir duquel Zurich ne sera plus qu'à trois heures de Milan ainsi que sur l'offre entre 2017 et l'ouverture du tunnel du Ceneri.

Le délai prévu pour la mise en exploitation régulière de ce dernier a été reporté à 2020. Le percement des deux tubes s’est achevé fin janvier 2016. L’aménagement du gros oeuvre devrait être terminé d’ici la fin de l'année. De nombreux défis doivent encore être relevés. La délégation va suivre l'évolution des travaux.