Tourisme: sombre bilan pour les stations suisses en fin d’année

Le manque de touristes étrangers pèse sur les retombées financières des stations de sports d’hiver suisses. Selon les prévisions, les vacances de février ne pourront pas rattraper le retard accumulé durant les Fêtes.
05 janv. 2021, 14:12
/ Màj. le 05 janv. 2021 à 14:12
Du personnel supplémentaire a dû être embauché pour mettre en oeuvre les mesures de protection.

Les prestataires touristiques en stations de sports d’hiver tirent un bilan morose de la période des fêtes de fin d’année. L’affluence de nombreux hôtes locaux n’a pas suffi à compenser l’absence d’encore plus de visiteurs étrangers et les recettes du secteur affichent une contraction de 11% en comparaison annuelle, selon le résultat d’un sondage mené par Suisse Tourisme.

La faîtière souligne dans son compte-rendu mardi que le tourisme à la journée risque même d’accuser un élagage de 26% pour la période comprise entre Noël et le 3 janvier.

Annulations et re-réservations en masse

Les hôteliers ont par ailleurs constaté des changements dans les comportements de réservations, avec de nombres annulations et re-réservations dans des délais parfois très brefs. Une tendance à opter pour des séjours de courte durée a aussi été observée.

La mise en oeuvre des mesures de protection contre les contaminations a par ailleurs fait gonfler les coûts, notamment du fait de l’embauche de personnel supplémentaire pour ce faire.

Les vacances de février risquent fort de n’être d’aucun secours pour rattraper le retard accumulé pendant les Fêtes. Le niveau de réservation pour cette période se situe en effet près de 40% en deçà de celui qu’il affichait il y a un an dans les régions alpines. Les professionnels locaux tablent de leur côté sur une fréquentation élaguée d’un tiers.