Soeur Benedikta, nouvelle locataire de l'ermitage des gorges de la Verena (SO)

Une femme a été choisie parmi 119 candidats pour remplir la fonction d'ermite des gorges de la Verena dans le canton de Soleure.
07 août 2015, 13:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Die Buergergemeinde Solothurn hat Schwester Benedikta, Buergerlicher Name, Franziska Sigel, aufgewachsen in Bern, als neue Einsiedlerin gewaehlt, anlaesslich der Buergerratssitzung, am Montag 23. Juni, in Solothurn. Nachdem Schwester Benedikta in Bern fast 20 Jahre lang ein sogenanntes Offenes Haus f?r Kinder und Jugendliche in schwierigen Lebenssituationen sowie einen Mittagstisch fuer Schuelerinnen und Schueler aus Kleinklassen gefuehrt hat, ist sie ihrer Berufung gefolgt und lebt seit 2011 ein eremitisches Leben. (KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Une religieuse bernoise de 51 ans sera la nouvelle locataire de l'ermitage des gorges de la Verena (SO). La bourgeoisie de Soleure l'a choisie parmi 119 candidats venus de toute l'Europe. Elle succède à Verena Dubacher, première femme à avoir jamais rempli cette fonction en 600 ans.

Soeur Benedikta - Franziska Sigel au civil - est éducatrice diplômée de la petite enfance. Elle a dirigé pendant 20 ans à Berne une maison ouverte pour des enfants vivant des situations difficiles. Depuis 2011, elle s'est retirée du monde.

La nouvelle maîtresse des lieux emménagera dans la maisonnette de service, construite au pied d'un rocher. Elle devra s'occuper du jardin ainsi que des deux chapelles de Ste-Verena et de St-Martin. L'ermite devra également accueillir et guider les touristes à travers les gorges, situées à environ deux kilomètres de Soleure.

Soeur Verena, 68 ans, a fait valoir des raisons de santé et s'est retirée en mars dernier pour rejoindre un home pour personnes âgées. Elle avait été nommée en 2009.

C'était un secret de Polichinelle qu'elle n'était pas très satisfaite du remue-ménage qui règne dans cet endroit. Elle aurait préféré être une vraie ermite.

Bien culturel national

L'ermitage des gorges de la Verena est une des attractions touristiques de la ville de Soleure. Il constitue un bien culturel d'importance nationale et est placé sous la protection des monuments. Les gorges jouissent du statut de réserve naturelle cantonale.

L'histoire de cet ermitage remonte à l'an 300. Une première notice, datée de 1442, atteste de la présence d'un ermite.

L'ermitage existe dans l'Eglise catholique depuis plus de 1600 ans. Ceux qui adoptent ce style de vie appartiennent à un ordre religieux ou dépendent directement d'un évêque. En choisissant le statut d'ermite, ils s'engagent à vivre totalement retirés du monde.