Servir la communauté plutôt que l'armée

Et si tout un chacun était amené à remplir un service obligatoire en faveur de la communauté? L'idée d'Avenir Suisse fait son chemin et recueille une majorité de partisans, selon un sondage.
07 août 2015, 11:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le service civil rencontre déjà un franc succès au sein de l'armée suisse.

Abandonner le service armé au profit d'un engagement pour la communauté. L'idée d'Avenir Suisse fait son chemin et semble trouver un échos favorable dans la population, révèle un sondage de l'institut Demoscope publié jeudi.

L'idée est acceptée par 55% des personnes interrogées, indique Demoscope. Le camp du refus représente 42% des sondés. Jeunes ou vieux, Suisses ou étrangers, femmes ou hommes: les partisans de la proposition se retrouvent dans la plupart des catégories de population.

Hommes, femmes et étrangers

Avenir Suisse a proposé en janvier de supprimer l'obligation de servir dans l'armée pour les hommes et de la remplacer par un service obligatoire pour la communauté. Les femmes et les étrangers établis y seraient également soumis. Ce service pourrait être accompli au sein de l'armée, dans le cadre de la protection civile ou par des activités d'intérêt public, comme dans les soins.

L'institut de sondages Demoscope a interrogé en janvier 700 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande. Les entretiens ont été menés par téléphone.