Réservé aux abonnés

Armée: rebondissement avec les jets militaires

Selon les constructeurs européens d’avions de chasse Rafale et Eurofighter, l’Office fédéral de l’armement leur aurait demandé s’ils comptent reprendre leurs données ou les faire détruire alors que la procédure d’achat n’est pas terminée. La ministre Viola Amherd a répliqué.
22 oct. 2021, 00:01 / Màj. le 22 oct. 2021 à 06:46
La ministre Viola Amherd est intervenue.

Deux constructeurs d’avions de chasse sortent du bois. Ils déclarent publiquement que l’Office fédéral de l’armement (Armasuisse) leur a demandé récemment s’ils souhaitaient reprendre leurs données ou les faire détruire. La controverse rebondit.

Le français Rafale «confirme la demande qui lui a été faite par Armasuisse au cours de la réunion finale de septembre dernier, de récupérer ou détruire toutes ses données». L’européo-allemand Eurofight...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois