Réservé aux abonnés

Pandora Papers: ces intermédiaires suisses qui dissimulent des fortunes

Les Pandora Papers mettent en lumière des intermédiaires suisses qui dissimulent des fortunes. La gauche rose-verte annonce des actions au Parlement.
05 oct. 2021, 00:01
/ Màj. le 05 oct. 2021 à 07:29
Alors que l’Azerbaïdjan est l’un des pays les plus atteints par la corruption, une ancienne banquière suisse a aidé à structurer une partie du patrimoine financier des proches du président Ilham Aliyev.

Un avocat zurichois, délégué du Centre d’un canton de Suisse orientale, ayant facilité le financement de la construction d’un palais en Russie utilisé par Vladimir Poutine. Une thérapeute et ancienne banquière de la rive schwytzoise du lac de Zurich ayant aidé à structurer une partie du patrimoine financier des proches du président Ilham Aliyev, le maître de l’Azerbaïdjan. La plus grosse fiduciaire du Tessin, Fidinam, fondée par le multimillionnaire Tito Tettamanti, ayant créé...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois