Réservé aux abonnés

Obligation de servir: chère, l’exemption militaire

Des élus s’engagent contre le paiement de la taxe d’exemption de servir après trente ans par les naturalisés sous l’ancien régime.
11 juil. 2020, 08:45
/ Màj. le 11 juil. 2020 à 08:46
S’il est possible de passer le recrutement après l’âge de 24 ans, il faut que la totalité du service obligatoire puisse être accomplie avant 37 ans. Complexe pour les trentenaires naturalisés, qui doivent donc payer la taxe.

Les naturalisés trentenaires qui se retrouvent à devoir payer une taxe d’exemption militaire sur leur revenu annuel jusqu’à leurs 37 ans ont une lueur d’espoir. La conseillère nationale Priska Seiler Graf (PS, ZH), qui estime que ces citoyens font l’objet d’une «grave discrimination», compte inviter, en août, ses collègues de la commission de sécurité à proposer une motion dans le but d’introduire une disposition transitoire afin de rectifier le tir. L’initiative fait écho...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois