Réservé aux abonnés

Les terroristes dans le viseur

Le Conseil fédéral cible les voyageurs du djihad et leurs soutiens, et durcit les peines pénales. Il entend développer la détection du radicalisme.
22 juin 2017, 23:32
/ Màj. le 23 juin 2017 à 00:01
Bundesraetin Simonetta Sommaruga, Vorsteherin Eidgenoessisches Justiz und Polizeidepartement spricht mit dem Journalisten in einem Medienkonferenz ueber die Verstaerkung des strafrechtlichen Instrumentariums gegen Terrorismus und organisierte Kriminalitaet - Eroeffnung des Vernehmlassungsverfahrens, am Donnerstag, 22. Juni 2017, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ MEDIENKONFERENZ DES BUNDESRATES

La Suisse continue de se muscler pour contrer le terrorisme. Présenté hier à la presse, le dernier projet de durcissement concocté par le Conseil fédéral cible les voyageurs du djihad, leurs recruteurs et leurs financiers.

«Personne ne peut rester insensible aux attentats perpétrés à Londres, Manchester, Paris, Téhéran ou Bruxelles. Cela peut malheureusement arriver à chacun de nous», a déploré la ministre de la Justice Simonetta Sommaruga. Pour éviter d’en arriver là, la socialiste envoie en consultation, jusqu’au 13 octobre, plusieurs adaptations du Code pénal et de la législation.

P...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois