Réservé aux abonnés

Les jeunes socialistes et UDC unis dans la même bataille

12 avr. 2016, 23:45
/ Màj. le 13 avr. 2016 à 00:01
Norbert Bollow, Praesident Digitale Gesellschaft, Sabrina Schleifer, Mitinitiantin stopbuepf.ch, Fabian Molina, Praesident JUSO Schweiz, Patrick Staehlin, Vizepraesident Piratenpartei, Franz Grueter, Verwaltungsratspraesident green.ch, Jean-Marc Hensch, Geschaeftsfuehrer Swico, Matthias Mueller, Vizepraesident Jungfreisinnige Schweiz, Christian Tscharner, Junge SVP Schweiz, und Pascal Vuichard, Co-Praesident Junge Gruenliberale Partei Schweiz, von links, sprechen an einer Medienkonferenz und ergreifen das Referendum gegen das Bundesgesetz betreffend Ueberwachung des Post-und Fernmeldeverkehrs "BUEPF", am Dienstag, 12. April 2016, in Bern. (KEYSTONE/ Peter Schneider) SCHWEIZ REFERENDUM UEBERWACHUNGSGESETZ

Propos recueillis par Philippe boeglin

L’image avait quelque chose d’insolite. Côte à côte, face aux médias hier à Berne, Jeunes socialistes (JSS) et Jeunes UDC (JUDC) présentaient leurs arguments contre la loi révisée sur la surveillance de la correspondance par poste et télécommunication, qui doit mieux équiper la police. Le comité référendaire est certes bien plus large; une douzaine de partis ou d’organisations le composent, dont les Jeunes libéraux-radicaux et les Jeunes vert’libéraux. Mais tout de même. La démarche mérite explication. Entretien avec Christian Tscharner, des JUDC, et Fabi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois