Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 22 septembre

Vous n’avez pas suivi les infos au cours des dernières 24 heures? On vous résume l’essentiel de l’actu de ce mercredi 22 septembre.
22 sept. 2021, 18:08
/ Màj. le 22 sept. 2021 à 18:08
Voici les 5 infos suisses qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Pétition pour les tests gratuits

Plus de 260'000 personnes ont signé une pétition demandant le maintien de la gratuité des tests Covid. La pétitionnaire Maja Balmer a remis les signatures à la Chancellerie fédérale mercredi matin. Dans la pétition, elle et 261'590 autres personnes demandent au Conseil fédéral de continuer à offrir gratuitement les tests pour l'obtention d'un certificat Covid, "tout aussi gratuitement que les vaccinations". De cette manière, la nouvelle obligation de certificat serait acceptable et une société à deux classes pourrait être évitée.


Moutier: feuille de route signée

Le Gouvernement jurassien et le Conseil-exécutif bernois ont signé mercredi la feuille de route pour le transfert de Moutier (BE). Ils confirment leur volonté de mettre un terme à la Question jurassienne. Le transfert de la ville est fixé au 1er janvier 2026. Ce document doit encadrer les négociations en vue du changement d'appartenance cantonale de Moutier et du règlement de la "Question jurassienne". Le 28 mars, une majorité de la population prévôtoise a demandé le départ du canton de Berne pour rejoindre le canton du Jura. 


Grisons: 2 jeunes loups tirés d'affaire

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dit non au canton des Grisons et sauve deux jeunes loups de la meute de Stagias. Les dégâts causés aux troupeaux d’animaux se situent sous le seuil requis pour une intervention. Début septembre, le canton des Grisons a déposé une demande auprès de l’OFEV portant sur la régulation de la meute de loups de Stagias. Après examen du dossier, l’OFEV a conclu que les critères posés à une intervention dans la meute ne sont pas satisfaits, explique-t-il dans un communiqué mercredi.


Manif à Berne: pas d'accord

La Ville de Berne et les groupements opposés aux mesures de lutte contre le Covid n'ont pas réussi à trouver un accord sur les modalités d'une manifestation prévue jeudi. La police, qui va déployer un important dispositif, devra donc disperser tout rassemblement. Le directeur de la sécurité de la Ville de Berne Reto Nause a évoqué la situation avec des représentants des Amis de la Constitution, du groupe "Mass-Voll" (la coupe est pleine) et des "Freiheitstrychler", a indiqué mercredi le Conseil municipal. De l'avis de la ville, une solution avait été trouvée lors des négociations qui ont duré 4,5 heures mardi. 


Le National dit oui à l'assurance séisme

Les dégâts dus aux tremblements de terre doivent être pris en charge solidairement au niveau national. Le National a transmis mercredi au Conseil fédéral une motion de la Chambre des cantons proposant la mise en place d'un système d'engagements conditionnels. Cette nouvelle solution a été soutenue par 108 voix contre 76 mercredi par la Chambre du peuple. Toutes les tentatives précédentes de créer une assurance nationale contre les tremblements de terre ont échoué. Et aucun concordat intercantonal n'a réussi à percer. Or le risque existe de voir un fort séisme provoquer des dommages importants en Suisse.