Le suspect des incendies d'Avenches, qui ont causé la mort de 24 chevaux et poneys, a été relaxé

Ce mercredi 2 août, le Ministère public a ordonné la relaxation du suspect des incendies qui se sont produits dans la région d'Avenches. Ce jeune pompier volontaire avait été appréhendé le 21 juillet.
02 août 2017, 10:55
/ Màj. le 02 août 2017 à 15:31
Les batiment et ecuries sont encore fumants et des pompiers et policiers s'activent ce samedi 15 juillet 2017. Plusieurs incendies ce sont declares cette nuit au Haras federal d'Avanches. Une dizaine de chevaux ont peri. (KEYSTONE/Christian Brun)

Le suspect qui avait été appréhendé suite aux incendies dans la région d'Avenches (VD) sort de prison. Le Ministère public vaudois a ordonné sa relaxe mercredi, quelques jours après deux nouveaux incendies dans la Broye.

Les soupçons portés contre ce suspect n'ont pas été étayés par les investigations conduites jusqu'à présent, qui tendent plutôt à le mettre hors de cause. Au vu de ces éléments, la procureure en charge du dossier a ordonné sa libération, a communiqué la police cantonale.

Le suspect avait été arrêté le 21 juillet, suite aux incendies du 15 juillet dans la région d'Avenches. Ces feux avaient notamment causé la mort de 24 chevaux et poneys sur le site de l'Institut équestre national d'Avenches (IENA).

Analyses techniques

"C'est le soulagement", a déclaré Céline Jarry-Lacombe, avocate du suspect, un jeune pompier volontaire et ancien palefrenier de l'IENA. "Suite à une lettre de dénonciation, la procureure et le Tribunal des mesures de contrainte ont estimé qu'il y avait un risque de collusion, d'où la mise en détention provisoire de mon client", a-t-elle expliqué à l'ats.

Aujourd'hui, ce risque n'existe plus. Les soupçons ont été dissipés notamment grâce aux analyses techniques effectuées sur le téléphone du jeune homme, telles que la géolocation, ou encore les nombreuses auditions de témoins et parties plaignantes menées par la police au cours de la semaine passée.

"La souffrance va encore être vive ces prochains jours, suite à l'acharnement qu'il a subi sur les réseaux sociaux", a noté l'avocate qui espère qu'il aura les ressources pour se reconstruire. Reste qu'une ou plusieurs personnes dangereuses courent encore, souligne-t-elle.

Autres sinistres

Dans la nuit de vendredi à samedi, de nouveaux incendies ont frappé la Broye. Plus de 50 bovins ont péri à Domdidier (FR) et Payerne (VD).

La police maintient toujours une présence accrue dans la région, a déclaré Arnold Poot, porte-parole de la police vaudoise. "L'enquête continue à un rythme soutenu. Il n'y a pas encore de liens établis entre la série d'incendies d'Avenches et ceux de Payerne et de Domdidier", a-t-il précisé.