La Suisse doit lutter davantage contre l'inégalité salariale entre hommes et femmes

Selon un comité de l'ONU qui a rendu vendredi plusieurs recommandations, la Suisse doit lutter davantage contre l'inégalité salariale entre hommes et femmes. Ces dernières devraient aussi être mieux représentées parmi les dirigeants politiques et économiques.
18 nov. 2016, 17:11
/ Màj. le 18 nov. 2016 à 17:19
Les femmes qui sont victimes de harcèlement sur leur lieu de travail devraient avoir accès à des mécanismes de plainte et des réparations. (illustration)

La Suisse doit prendre davantage de mesures pour lutter contre l'inégalité salariale entre hommes et femmes. Un Comité de l'ONU a rendu vendredi à Genève ses recommandations sur la politique suisse en la matière.

Parmi plusieurs dizaines de requêtes, ses membres demandent notamment des incitations pour permettre aux femmes d'accéder à des emplois inhabituels pour elles. Les femmes doivent aussi davantage pouvoir travailler à temps plein, affirme la Comité de l'ONU pour l'élimination de toute discrimination à l'égard des femmes.

Mieux représentées parmi les dirigeants

Ce scénario passe par davantage de crèches et autres dispositifs de prise en charge des enfants. Mais l'ONU préconise aussi un congé paternité. Les femmes qui sont victimes de harcèlement sur leur lieu de travail devraient avoir accès à des mécanismes de plainte et des réparations. Elles devraient aussi être mieux représentées parmi les dirigeants politiques ou économiques. Le Comité veut des quotas dans les entreprises.

L'ONU souhaite aussi que les besoins des groupes plus vulnérables comme les migrantes et les requérantes d'asile, les handicapées soient pris en compte. Des politiques ciblées sur l'emploi pour ces personnes doivent être lancées. D'autres recommandations portent notamment sur l'accès à la santé, à la réduction des violences ou celle de la pauvreté des femmes.