Réservé aux abonnés

«La langue évolue de toute façon»: une Suissesse a contribué à la «Grande grammaire du français»

Corinne Rossari est la seule autrice suisse qui a participé, avec près de 60 autres linguistes, à une nouvelle grammaire de 2600 pages.
25 oct. 2021, 00:01 / Màj. le 25 oct. 2021 à 07:26
Cette nouvelle grammaire permet de suivre l’évolution de notre langue au travers de plusieurs générations, depuis les années 50 jusqu’à nos jours.

Professeure de linguistique française à l’Université de Neuchâtel, Corinne Rossari est la seule autrice suisse aux côtés de 58 spécialistes mondiaux ayant œuvré à la «Grande grammaire du français» (GGF), qui vient de paraître. Particularité de cette somme de 2600 pages: elle ne se veut pas normative. Explications de Corinne Rossari.

Comment êtes-vous arrivée dans le projet de la GGF, qui a été lancé en 2002?

J’avais déjà écrit quatr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois