Réservé aux abonnés

La faute aux valises à roulettes

29 avr. 2016, 23:37
/ Màj. le 30 avr. 2016 à 00:01
Des passagers a l'aeroport international de Geneve, AIG, poussent leur chariot de bagages devant les guichets d'embarquement a l'aeroport de Geneve Cointrin,



Geneve, le 15 decembre 2005

(KEYSTONE/Martial Trezzini)



  AEROPORT GENEVE COINTRIN

Michel walter

Jusqu’à tout récemment, le passager d’un vol au départ de Suisse de presque toutes les compagnies pouvait envoyer ses bagages à partir des principales gares suisses jusqu’à l’aéroport de destination finale. Il pouvait aussi obtenir dans les gares sa carte d’embarquement (avec attribution de siège) et, au retour, faire envoyer ses bagages, à partir de l’aéroport de départ, directement à la gare de son choix.

Un système – unique au monde selon les spécialistes – que les CFF sont en train de démanteler. Depuis le début de l’année, le nombre de gares à partir desquelles l’envoi de baga...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois