Réservé aux abonnés

La confrontation domine le dialogue

Une cinquantaine de parlementaires font leurs adieux au Parlement. Au-delà de l'émotion, ils constatent une dégradation des moeurs politiques.
03 août 2015, 09:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'heure est à l'émotion aujourd'hui sous la Coupole fédérale. Les quelque cinquante conseillers nationaux et conseillers aux Etats qui ne se représentent pas cet automne font leurs adieux définitifs au Parlement. On voit les uns prendre des photos souvenir, les autres serrer des mains, mais s'ils évoquent le passé avec une certaine nostalgie, c'est surtout pour déplorer une dégradation des moeurs politiques. "Les débats avaient autrefois un meilleur niveau" , affirme le libéral radical tessinois Dick Marty qui tire sa révérence après quatre législatures au Conseil des Etats. "On se profile dé...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an