Réservé aux abonnés

«Il faudrait reféminiser la langue», selon le psycholinguiste Pascal Gygax

Coauteur d’un récent livre sur le sujet, le psycholinguiste Pascal Gygax plaide pour un français inclusif.
10 juin 2021, 00:01 / Màj. le 10 juin 2021 à 06:53
Die 21-jaehrige Feuerwehrfrau Sandra Nydegger aus Bern wird erstmals in der ueber 100-jaehrigen Geschichte der Nachtwache der Berufsfeuerwehr Bern als Frau in deren Reihe stehen. Im Bild Sandra Nydegger, am Dienstag, 29.Dezember 1998 in Bern, in voller Feuerwehrsmontur. (KEYSTONE/Edi Engeler)

Faut-il «démasculiniser» le français? C’est en tout cas ce que propose un ouvrage paru récemment et coécrit par le psycholinguiste Pascal Gygax de l’Université de Fribourg («Le cerveau pense-t-il au masculin?» Editions Le Robert, 2021). Le chercheur insiste sur l’importance d’une langue inclusive.

Pourquoi appelez-vous à «démasculiniser» le langage?

Pascal Gygax: En n’utilisant que le masculin, on exclut toute une partie de la population qui ne s’identifie pas à...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an