Hôpital de Rennaz: encore quelques couacs

Le nouvel Hôpital Riviera-Chablais (HRC) connaît quelques couacs trois mois après son ouverture à Rennaz, entre problèmes d’effectifs et temps d’attente trop long. Son directeur demande de la patience, sans nier les problèmes.
31 janv. 2020, 10:33
/ Màj. le 31 janv. 2020 à 14:46
L'hôpital de Rennaz est encore en rodage, reconnaît son directeur.

«La population avait des attentes immédiates, mais le démarrage nécessite des correctifs et des aménagements», note Pascal Rubin, directeur de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC), dans une interview publiée vendredi dans «24 heures». Il indique que cette phase peut durer de douze à vingt-quatre mois «jusqu’à une prise en charge optimale».

Le directeur affirme ne pas minimiser «les difficultés actuelle». Celles-ci sont nombreuses, selon les témoignages recueillis par «24 heures». Des retards et annulations sont notamment signalés au bloc opératoire. «Les différents métiers doivent mieux se coordonner. Le matériel spécifique à chaque discipline est rangé ailleurs. Ils ont perdu leurs points de repère», remarque Pascal Rubin.

Le directeur de l’HRC estime que les effectifs ont été calculés de manière «juste». Il reconnaît toutefois un problème actuel d’absentéisme, qui doit amener l’établissement à «réfléchir à la nécessité de mettre en place un système de piquet», explique-t-il.

Les urgences cibles de critiques

Le temps d’attente aux urgences est aussi la cible de critiques, notamment sur les réseaux sociaux. Pascal Rubin justifie ces attentes par «une question de coordination entre les urgences et les autres services de l’hôpital, comme la radiologie ou le laboratoire d’analyses». Il ajoute que si des améliorations peuvent être apportées au niveau de l’organisation, la qualité du service «n’est pas remise en question dans les critiques».

L’HRC a accueilli ses premiers patients en novembre dernier. L’établissement a permis de regrouper cinq sites hospitaliers de la région en un seul, ceux de Monthey, Montreux, Aigle, Vevey Providence et Vevey Samaritain.