Frontières: les restrictions anti-Covid ont fait baisser la migration illégale en 2020

Les mesures imposées au printemps pour lutter contre la pandémie, telles que la réintroduction des contrôles aux frontières et l’interruption des voyages internationaux, ont fait diminuer la migration illégale en Suisse au cours de 2020.
18 janv. 2021, 21:30
/ Màj. le 18 janv. 2021 à 21:33
Les douanes suisses ont interpellé 11'043 personnes pour séjours illégaux en 2020.

La migration illégale a continué à reculer l’an dernier. Les douanes suisses ont interpellé 11’043 personnes pour séjours illégaux contre 12’927 en 2019 et 16’563 en 2018. La baisse s’explique par les restrictions d’entrée liées au coronavirus ce printemps.

La réintroduction des contrôles aux frontières et l’interruption des voyages internationaux en bus, en train et en avion ont freiné les déplacements des migrants qui se trouvaient déjà en Europe, a indiqué lundi l’Administration fédérale des douanes. Le nombre de cas a chuté à 517 en mars, contre 1136 un an plus tôt, puis 215 en avril (1116 en 2019) et 470 en mai (988).

A lire aussi : Coronavirus: la Suisse a rouvert ses frontières avec les pays européens

Avec la levée de ces mesures, le 15 juin, les chiffres ont retrouvé le niveau de 2019 à partir du 2e semestre.

Le nombre de passeurs interceptés s’est monté à 379 sur l’ensemble de 2020 contre 405 l’année d’avant. La Suisse a transmis 4796 cas aux autorités étrangères, un chiffre en baisse. Le nombre de cas était de 5575 un an plus tôt.