Réservé aux abonnés

Deux oui créent l’émoi

C’est le branle-bas sous la Coupole fédérale après les votes des citoyens des cantons Fribourg et de Schwyz sur la transparence dans le financement des partis politiques.
06 mars 2018, 00:01
/ Màj. le 06 mars 2018 à 00:01
Ein Buendnis lanciert die Initiative "Fuer mehr Transparenz in der Politikfinanzierung" am Dienstag, 26. April 2016, in Bern. Die Transparenz-Initiative verlangt, dass Parteien die Finanzierung von Wahl- und Abstimmungskampagnen offenlegen. Parteien muessen Geld- und Sachspenden von ueber 10'000 Franken pro Jahr und Person der Bundeskanzlei melden, welche die Information dann einmal im Jahr veroeffentlicht. (KEYSTONE/ Peter Schneider) SCHWEIZ INITIATIVE TRANSPARENZ POLITIKFINANZIERUNG

Au pays où l’on cultive le secret comme s’il s’agissait d’une précieuse matière première, c’est un coup de tonnerre qui a résonné dans le ciel politique suisse, dimanche, même s’il a été complètement étouffé par le vacarme autour de la votation sur la redevance radio-TV. Les Fribourgeois et les Schwyzois ont dit oui à des initiatives émanant des Jeunes socialistes réclamant de la transparence dans le financement des partis politiques. Dans le cas de Fribourg, c’est même un plébiscite, avec un oui à 68,5% (50,3% à Schwyz).

Il y a là de quoi faire sortir la politique suisse de sa torpeur, d’autan...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois