Des moustiques-tigres découverts à Schaffhouse: cinquième région de Suisse touchée

Un habitant de Schaffhouse a découvert la présence de moustiques-tigres dans le chef-lieu. Ces insectes peuvent transmettre la dengue ou le chikungunya. Les riverains ont été informés. Réservoirs d’eau et bouches d’égout ont été traités avec un produit biologique.
12 sept. 2019, 10:27
/ Màj. le 12 sept. 2019 à 10:27
Cette espèce de moustique ne se déplace que dans un rayon de quelques centaines de mètres.

Après Zurich, Bâle, les Grisons et le Tessin, Schaffhouse est la cinquième région de Suisse à relever la présence de moustiques-tigres. Un habitant du chef-lieu a rendu attentives les autorités. L’insecte peut théoriquement transmettre la dengue ou le chikungunya.

Le laboratoire intercantonal de Schaffhouse et des deux Appenzell a vérifié si des oeufs et de larves de moustiques-tigres se trouvaient sur les lieux de la découverte des insectes, indique-t-il jeudi. Cette espèce de moustique ne se déplace que dans un rayon de quelques centaines de mètres.

Les riverains ont été informés. Réservoirs d’eau et bouches d’égout ont été traités avec un produit biologique contre les larves de moustiques. Selon le laboratoire, les moustiques-tigres n’ont sans doute pas tous pu être anéantis et les exemplaires trouvés ne sont probablement pas les seuls à s’être installés dans la région.

Les moustiques-tigres se répandent en Europe depuis des années. Ils arrivent en transports internationaux de marchandises ou de voyageurs. Cette espèce d’insectes peut transmettre des maladies tropicales, si le moustique a piqué une personne infectée. Aucune transmission de l’insecte à l’être humain n’a encore été recensée en Suisse et le risque est proche de zéro, écrit le laboratoire.