Réservé aux abonnés

C’est le moment de rouler à l’hydrogène

Même les camions peuvent contribuer au développement d’une mobilité libérée des énergies fossiles
25 oct. 2019, 00:01
/ Màj. le 25 oct. 2019 à 00:01
Joos Sutter, Vorsitzender der Geschaeftsleitung, anlaesslich der Eroeffnung der ersten Wasserstofftankstelle der Schweiz am Freitag, 4. November 2016, in Hunzenschwil. Die erste oeffentliche Wasserstoff-Tankstelle der Schweiz steht im aargauischen Hunzenschwil. Die Betreiberin der Tankstelle, die Coop Mineraloel AG, plant weitere Anlagen in anderen Regionen. Man wolle dazu beitragen, dass eine zukunftsweisende Technologie den Durchbruch schaffe, wird Coop-Chef Joos Sutter in einer Medienmitteilung zitiert. (KEYSTONE/Alexandra Wey) SCHWEIZ HUNZENSCHWIL WASSERSTOFFTANKSTELLE

Le trafic joue un rôle important dans le réchauffement climatique. Pour le club écologiste des transports ATE (Association transports et environnement), il existe cependant des solutions pour une mobilité libérée des énergies fossiles. Il les a analysées, hier, à l’occasion d’un colloque auquel participait Philipp Dietrich, directeur de H2 Energy. Il est à la tête d’une start-up spécialisée dans le développement de la mobilité à hydrogène en Suisse. Interview.

Produire de l’énergie avec de l’hydrogène, cela fait rêver, mais on ne voit pas encore beaucoup de véhicules recourant à cette forme de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois