Armement: le Conseil fédéral nomme Monica Duca Widmer à la tête de RUAG

La Tessinoise Monica Duca Widmer est la nouvelle présidente du conseil d'administration de RUAG. Elle a été présentée à la presse ce lundi par la Conseillère fédérale Viola Amherd. Elle devra notamment assurer la transformation de l'entreprise et la privatisation de son secteur international.
17 juin 2019, 09:33
/ Màj. le 17 juin 2019 à 09:30
Monica Duca Widmer dirige depuis plus de 20 ans l'entreprise EcoRisana qui propose son expertise dans les domaines de l’environnement.

Monica Duca Widmer présidera le conseil d'administration de la nouvelle structure RUAG. Le Conseil fédéral s'est tourné vers cette Tessinoise de 59 ans, expérimentée dans la conduite d'entreprises. Il l'a présentée lundi à la presse.

La ministre de la défense Viola Amherd s'est réjouie de la nomination d'une femme pour ce poste. Elle est convaincue d'avoir trouvé la personne idéale. "Elle a toutes les compétences requises" pour relever les défis propres à la gestion de RUAG.

Mme Duca Widmer dirige depuis plus de 20 ans l'entreprise EcoRisana qui propose son expertise dans les domaines de l’environnement, de l’assainissement des sites contaminés et de la gestion des déchets. Elle préside aussi depuis 2011 l’administration de la coopérative Migros Tessin.

 

 

L'italophone, candidate PDC malheureuse au National en 2011, occupe en outre des mandats dans divers organes: commission fédérale pour la recherche énergétique, commission de l’armement, conseil de l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire, Académie suisse des sciences techniques. Elle renoncera à ceux qui pourraient entraîner un conflit d’intérêts avec sa nouvelle fonction.

Nouvelle structure

L'entreprise d'armement RUAG deviendra dès l'année prochaine une société de participation financière comprenant deux sous-holdings (MRO Suisse et RUAG International). Le secteur international ou non lié à l'armée ne sera à terme plus en mains fédérales. Un groupe aérospatial sera créé et privatisé. La Confédération ne possédera plus que le domaine travaillant pour le Département fédéral de la défense.

Compte tenu de la complexité de cette nouvelle orientation stratégique, le gouvernement a jugé judicieux de désigner sans attendre la présidente du conseil d’administration de la future société de participation financière. Ainsi, Mme Duca Widmer aura assez de temps pour se familiariser avec sa nouvelle fonction et accompagner la mise en place de la nouvelle structure. Devant la presse, elle a mis l'accent sur la transparence, "une condition essentielle pour le développement futur de l'entreprise".

La Tessinoise participera également à la formation des conseils d’administration des sous-holdings. Les autres membres seront nommés d'ici l'automne, a précisé Mme Amherd. Jusqu’à la fondation de la nouvelle société et à l’élection du conseil d’administration en novembre 2019, c’est le conseil d’administration de la holding actuelle qui continuera d’être responsable.