Vendée Globe: Armel Le Cléac'h passera le réveillon en tête avec une confortable avance

Le skipper breton Armel Le Cléac'h a conforté son avance en tête du Vendée Globe 2016, puisqu'il compte maintenant 152 milles (282km) d'avance sur le Gallois Alex Thomson. De quoi passer un réveillon serein.
31 déc. 2016, 19:32
/ Màj. le 31 déc. 2016 à 20:01
Armel Le Cléac'h souhaite enfin amarrer comme vainqueur aux Sables-d'Olonne, après deux deuxièmes places.

Armel Le Cléac'h a conforté samedi son avance en tête du Vendée Globe, à moins de 5'000 milles (plus de 9'200km) de l'arrivée, après plusieurs jours passés sous la menace d'Alex Thomson, son principal poursuivant.

A l'heure des voeux pour 2017, alors que le skipper breton (Banque populaire VIII) souhaite enfin amarrer comme vainqueur aux Sables-d'Olonne (FRA), après deux deuxièmes places en 2009 et 2013, le reste de la flotte n'a qu'une idée en tête: finir la course sain et sauf, et le plus rapidement possible pour les mieux placés.

 

 

A 18h, Le Cléac'h compte 152 milles (282km) d'avance sur le Gallois (Hugo Boss), soit 20 de plus que 24 heures plus tôt. Sorti d'un anticyclone qui l'a bloqué pendant près d'une semaine, il a repris de la vitesse, tout en se dirigeant vers Rio de Janeiro (BRA) pour éviter une nouvelle zone de ralentissement.

Et dire que Thomson s'était rapproché à 28 milles du leader vendredi à 5h... Le natif de Saint-Pol-de-Léon devrait ainsi passer un réveillon un peu plus serein.

Au menu de cette nouvelle journée festive après Noël, du "poulet à l'estragon avec une boule de riz", arrosé "d'une goutte de rhum" pour Alan Roura (La Fabrique, 12e). "Pour 2017, je souhaite finir le Vendée Globe, et puis plein de bonheur !", a-t-il poursuivi.

"Mon plus grand voeu personnel serait bien sûr de finir le Vendée Globe, lui a répondu en écho Eric Bellion (Commeunseulhomme, 10e). Il y a beaucoup de chances que l'aventure se termine bien aux Sables (d'Olonne)... mais aussi beaucoup de chances qu'elle s'arrête avant. Je mesure la difficulté du challenge. Chaque jour passé est une victoire !"

 

 

par Quentin Fallet