Roland Garros: Bacsinszky s'offre les 8e

Timea Bacsinszky a battu Madison Keys 6-4 6-2. La Vaudoise disputera son premier 8e de finale en Grand Chelem, face à la gauchère tchèque Petra Kvitova.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Timea Bacsinszky a battu rapidement la jeune américaine.

La Vaudoise de bientôt 26 ans - elle les fêtera le 8 juin - n'avait jamais dépassé le stade du 2e tour à la Porte d'Auteuil et figurait pour la troisième fois seulement au 3e tour d'un tournoi majeur. Elle défiera en 8e de finale la gauchère tchèque Petra Kvitova (no 4), qu'elle avait battue 6-4 6-4 en demi-finale à Shenzhen en début d'année pour leur seul précédent duel.

Timea Bacsinszky a démontré une nouvelle fois toute son intelligence tactique samedi, face à une Madison Keys à la peine lorsqu'elle ne parvient pas à jouer en cadence et à imposer sa puissance. La guerrière de Belmont a su faire déjouer l'élève de l'ex no 1 mondial Lindsay Davenport, laissant à chaque fois passer l'orage en début de set pour prendre nettement l'ascendant par la suite.

Impériale depuis le début du tournoi, Timea Bacsinszky signait l'unique break de la manche initiale dans le cinquième jeu. La Vaudoise devait écarter sept balles de break dans ce set, dont trois dans le dernier jeu, profitant pleinement des nombreuses fautes commises par son adversaire (32 au total). Elle se relâchait quelque peu à l'entame de la deuxième manche pour se retrouver menée 0-2, mais réagissait à la perfection en s'adjugeant les six derniers jeux.

Timea Bacsinszky aura certainement un coup à jouer au 4e tour si elle évolue dans le même registre. Elle devra absolument chercher à bousculer Petra Kvitova (25 ans), dont le jeu de défense n'est pas l'atout principal. La Vaudoise, qui sait que la Tchèque peut devenir "injouable" quand elle prend l'échange à son compte avec son grand coup droit, en a les moyens. Elle l'avait prouvé à Shenzhen.

Sacrée sur la terre battue de Rome grâce à un succès sur Serena Williams en finale, Petra Kvitova part cependant avec les faveurs du pronostic. Demi-finaliste à Roland-Garros en 2012, elle monte en puissance dans cette quinzaine. La gauchère tchèque, qui avait concédé un set dans ses deux premiers matches, a facilement dominé Irina-Camelia Begu (no 30) 6-3 6-2 samedi.