Touchée au genou, la skieuse d’Hérémence Mélanie Meillard ne prendra pas le départ du géant de Sölden samedi

Annoncée au départ du géant de Sölden samedi, Mélanie Meillard ne prendra finalement pas part à l’ouverture de la Coupe du monde. Elle devrait être de retour dans un mois à Levi.
21 oct. 2021, 18:13
/ Màj. le 21 oct. 2021 à 19:31
Malgré la difficulté de sa décision, Mélanie Meillard n'a pas perdu son sourire.

Faux départ pour Mélanie Meillard: la skieuse d’Hérémence, qui figurait dans la liste de départ du géant de Sölden ce samedi, ne s’élancera finalement pas sur l’épreuve d’ouverture de Coupe du monde. «Ce n’est jamais agréable de manquer une course, d’autant plus que je skiais vraiment bien en géant jusque-là. Ce n’est pas une décision qui a été facile à prendre, mais elle me semble être la plus sage. Je l’ai prise en discutant avec mes entraîneurs mais aussi mon frère Loïc», a-t-elle confié jeudi soir dans la station autrichienne.

Reprendre confiance

Pour rappel, Mélanie Meillard a chuté à l’entraînement il y a deux semaines. «J’ai quand même ressenti une grosse peur après cette chute», avoue celle qui, touchée au genou gauche, a essayé de remettre les skis il y a quelques jours.

«Je n’avais pas forcément mal au genou – il n’y a d’ailleurs que des contusions –, mais j’avais une certaine crainte. Il faudra quelques journées pour reprendre confiance. Je dois expliquer à ma tête que ça ira. Or Sölden, c’est quand même une piste compliquée», continue Mélanie Meillard, qui ne perd pas le sourire pour autant. «Là, je dois accepter. La saison est longue, je suis jeune, je verrai le mur de Sölden à d’autres reprises encore ces prochaines années.»

A Levi dans un mois

Ce n’est pas la première fois que la Valaisanne aux origines neuchâteloises est freinée dans son élan. Entre février 2018, date de sa blessure à ce même genou et 2020, elle a même vécu de nombreux mois de galère. Mais la Valaisanne en est certaine: elle sera de retour pour les deux slaloms prévus fin novembre à Levi en Finlande. Mélanie Meillard restera quand même à Sölden jusqu’à dimanche pour assister aux deux géants prévus en Autriche. «Je serai là en touriste et je me réjouis de voir mon frère en course dimanche.»

A lire aussi: La chronique de Mélanie Meillard (ski alpin): «Aller à Pékin me permettrait de boucler la boucle»

par Gregory Cassaz