Rallye international du Valais: Mike Coppens et Sébastien Carron: un duel pour le titre de champion suisse

La 61e édition du Rallye international du Valais commence ce jeudi en fin de journée. L’épreuve qui se termine samedi viendra couronner le nouveau champion de Suisse.
21 oct. 2021, 05:30
/ Màj. le 21 oct. 2021 à 05:30
Mike Coppens et Sébastien Carron sont tous deux en lice pour devenir champion de Suisse des rallyes.

Les amateurs de rallye peuvent se réjouir. Ce jeudi en fin de journée, le Rallye international du Valais rallume son moteur deux ans après son ultime édition. Annulé l’an dernier en raison de la pandémie, le rendez-vous valaisan vient clore le championnat de Suisse des rallyes. Un championnat qui attend toujours de connaître son grand vainqueur. Leader provisoire, Mike Coppens pourrait bien s’offrir le premier titre de sa carrière. Le pilote de Verbier retrouvera toutefois face à lui un contradicteur de choix: triple champion national, Sébastien Carron est invaincu cette année.

A lire aussi: Le Rallye international du Valais de retour, deux ans après sa dernière édition

Vingt ans après la Peugeot 106

Le Vétrozain, qui a pris part à trois des quatre premières manches du championnat, s’est à chaque fois imposé. S’il règne sur le Valais, Carron pourra aussi célébrer sa longue collaboration avec son fidèle navigateur, Lucien Revaz.

Voilà vingt ans que tous deux roulent ensemble. En octobre 2001 sur le Rallye du Valais, le binôme avait vécu son tout premier rallye. Depuis, Carron et Revaz ont troqué leur Peugeot 106 contre une Skoda Fabia Rally2 evo.

Un 9e rallye pour Coppens en 2021

Une voiture de dernière génération qu’étrennera également Mike Coppens. Le Verbiérain, navigué par le Français Jérôme Degout, vivra dans le cadre de l’épreuve valaisanne ce jeudi son… neuvième rallye de l’année.

A lire aussi: Philippe Roux a réussi son défi sur le mythique Rallye Monte-Carlo

Si les deux pilotes valaisans sont les deux derniers en lice pour le sacre national suite à l’absence du Tessinois Ivan Ballinari, ils ne seront pas les seuls à viser la victoire de cette course qui connaîtra son dénouement samedi en fin d’après-midi.

Jonathan Michellod, Michaël Burri ou Pieter Tsjoen, huit fois champion de Belgique, pour ne citer que ces pilotes-là, seront aussi à surveiller de près sur cette compétition qui réunira 79 équipages, véhicules modernes et historiques confondus, sur les seize spéciales et plus de 185 kilomètres chronométrés.

Horaire des spéciales

Jeudi 21 octobre

17 h 30: ES 1 (Martigny)

18 h: ES 2 (Col des Planches)

Vendredi 22 octobre

9 h 40: ES 3 (Val des Dix 1)

10 h 10: ES 4 (Veysonnaz 1)

10 h 40: ES 5 (Nendaz 1)

12 h: ES 6 (Les Casernes)

14 h 45: ES 7 (Val des Dix 2)

15 h 15: ES 8 (Veysonnaz 2)

15 h 45: ES 9 (Nendaz 2)

Samedi 23 octobre

9 h 15: ES 10 (Montana 1)

10 h: ES 11 (Anzère 1)

11 h: ES 12 (Nax Région 1)

12 h: ES 13 (Les Casernes)

15 h: ES 14 (Montana 2)

15 h 45: ES 15 (Anzère 2)

16 h 45: ES 16 (Nax Région 2)

par Gregory Cassaz