Réservé aux abonnés

Puissance et calme venus d'Afrique

Plutôt en vue lors de l'acte 1 de la finale, la Malienne Djenebou Sissoko espère monter encore en régime ce soir à Bresse (20 h 30). Rencontre avec une joueuse discrète mais attachante.
03 août 2015, 08:49
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Salle de Bresse, 11 h 30, séance de shoots pour quelques joueuses d'Hélios. Comme presque tous les midis, Maria Villarroel, Sarah Kershaw et Djenebou Sissoko travaillent leur coup de poignet, leur adresse. Juste avant de commencer le premier entraînement de la semaine, la troisième nommée nous accorde quelques minutes d'entretien.

Avec un large sourire, empreint d'une certaine timidité. Plutôt réservée, la Malienne se dévoile au compte-gouttes. En grattant un peu, on apprend que celle-ci a vécu à Bamako, au milieu d'une fratrie de dix-neuf enfants - "j'étais la dix-septième de la famille" -, q...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an